Un compliment de la part d’un Allemand pèse double, et peut-être encore davantage lorsqu’il émane du très rigoureux ministre des Finances Wolfgang Schäuble, qui dit de son homologue portugais qu’il est « le Cristiano Ronaldo des grands argentiers d’Europe ». Autrement dit, une star et un virtuose. Le Portugal connaît, en effet, une sorte de miracle économique. Avec une croissance cette année entre 2 et 3% (le double de celle de la France), un déficit public au plus bas depuis quarante ans et un taux de chômage divisé par deux par rapport aux années noires (à 8,8%).

Il n’y a pas si longtemps le Portugal était pourtant en faillite. Il y a six ans, il était contraint de demander à ses partenaires de la zone euro un prêt d’urgence de 78 milliards, comme la Grèce. Mais le Portugal, c’est une Grèce qui a réussi à sortir du trou. Le pays vient de voir sa note financière réévaluée par une agence de notation américaine.

Source: RTL

error: Contenu protégé